top of page
Search
  • Writer's pictureILA Canada

A Global Exchange on International Law and Indigenous Trade \ Un échange mondial sur le droit international et le commerce autochtone

 



A Global Exchange on International Law and Indigenous Trade: Indigenous Peoples Economic and Trade Cooperation Arrangement (IPETCA)


The International Law Association Canada (ILA-Canada) was pleased to partner with the International Inter-tribal Trade and Investment Organization (IITIO) and the University of Victoria to present a webinar, A Global Exchange on International Law and Indigenous Trade: Indigenous Peoples Economic and Trade Cooperation Arrangement (IPETCA) on May 31-June 1, 2024.

 

The Indigenous Peoples Economic and Trade Cooperation Arrangement (IPETCA) was negotiated two years ago and all IPETCA member economies have officially endorsed its domestic implementation.  As implementation of IPETCA commences, this panel exams the challenges and opportunities for international Indigenous trade from perspectives of both IPETCA member economies and regional Indigenous communities.

 

ILA Canada President Dr. Oonagh Fitzgerald opened the webinar with words of welcome, an Indigenous lands acknowledgement and an introduction to the International Law Association and its Canadian Branch. She introduced Mr. Wayne Garnons-Williams, an ILA Canada Board Member who explained how he brings a First Nations perspective to the theme of international Indigenous trade. Wayne introduced the panel moderator, Professor Marie-Claire Cordonier Segger, who introduced the other panellists: Ms. Valerie Devol, sharing a Native American perspective; Dr. Robert Joseph providing a Māori perspective; Ms. Daphne Shih offering a Taiwanese Indigenous perspective; and Mr. Damien Barnes giving an Australian Indigenous perspective. Marie-Claire then led the panellists through a series of questions.

 

With panellists from Canada, U.S.A., Taiwan, Australia, and New Zealand the conversation began with an outline of the origin and key features of IPETCA; a discussion of the importance of international Indigenous trade; whether IPETCA signifies a new relationship between national governments and Indigenous peoples; the challenges and opportunities for domestic implementation of international Indigenous trade, including tax policy, benefit agreements, role of capital and financial institutions; consideration of how international Indigenous trade supports Indigenous peoples’ rights and culture, traditional knowledge, and cultural expression and how businesses can help or hinder Indigenous culture, traditional knowledge, and cultural expression; and discussion of how international Indigenous trade supports sustainable development and environmental stewardship.

 

Discussion touched on aspects of inclusive trade, human rights and reconciliation, types of economic activities, resource extraction, sustainable investment and development, corporate contributions and responsibilities, cultural exchange and protection, environmental stewardship, and strategies for building local and international trade alliances. The panel concluded with reflections on the next steps for international Indigenous trade expansion and implementation.


The recording is available here:



 

******


Un échange mondial sur le droit international et le commerce autochtone : Accord de coopération économique et commerciale entre les peuples autochtones (ACECPA)


L'Association de droit international du Canada (ADI-Canada) a eu le plaisir de s'associer à l'Organisation intertribale internationale de commerce et d'investissement (OIICI) et à l'Université de Victoria pour présenter un webinaire intitulé Un échange mondial sur le droit international et le commerce autochtone : Accord de coopération économique et commerciale entre les peuples autochtones (ACECPA) du 31 mai au 1er juin 2024.

L'Accord de coopération économique et commerciale avec les peuples autochtones (ACECPA) a été négocié il y a deux ans et toutes les économies membres de l'ACECPA ont officiellement approuvé sa mise en œuvre nationale.  Alors que la mise en œuvre de l'ACECPA commence, ce panel analyse les défis et les opportunités du commerce autochtone international du point de vue des économies membres de l'ACECPA et des communautés autochtones régionales.

 

La présidente de l'ADI Canada, Dr Oonagh Fitzgerald, a ouvert le webinaire par des mots de bienvenue, une reconnaissance des terres autochtones et une introduction à l'Association de droit international et à sa section canadienne. Elle a présenté M. Wayne Garnons-Williams, un membre du conseil d'administration de l'ADI Canada, qui a expliqué comment il apporte le point de vue des Premières Nations au thème du commerce international autochtone. Wayne a présenté la modératrice du panel, la professeure Marie-Claire Cordonier Segger, qui a présenté les autres panélistes : Mme Valerie Devol, partageant une perspective amérindienne ; Dr Robert Joseph fournissant une perspective maorie ; Mme Daphne Shih offrant une perspective autochtone taïwanaise ; et M. Damien Barnes donnant une perspective autochtone australienne. Marie-Claire a ensuite guidé les panélistes à travers une série de questions.

 

Avec des panélistes du Canada, des États-Unis, de Taïwan, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande, la conversation a commencé par un aperçu de l'origine et des principales caractéristiques de l'ACECPA ; une discussion sur l'importance du commerce international autochtone ; si l'ACECPA signifie une nouvelle relation entre les gouvernements nationaux et les peuples autochtones ; les défis et les possibilités de mise en œuvre nationale du commerce international autochtone, y compris la politique fiscale, les accords sur les avantages, le rôle du capital et des institutions financières ; l'examen de la façon dont le commerce autochtone international soutient les droits et la culture, les connaissances traditionnelles et l'expression culturelle des peuples autochtones et de la façon dont les entreprises peuvent aider ou entraver la culture, les connaissances traditionnelles et l'expression culturelle autochtones ; et une discussion sur la façon dont le commerce international autochtone appuie le développement durable et la gérance de l'environnement.

 

La discussion a porté sur les aspects du commerce inclusif, des droits de la personne et de la réconciliation, des types d'activités économiques, de l'extraction des ressources, de l'investissement et du développement durables, des contributions et des responsabilités des entreprises, des échanges et de la protection culturels, de la gérance de l'environnement et des stratégies pour établir des alliances commerciales locales et internationales. Le groupe d'experts a conclu par des réflexions sur les prochaines étapes de l'expansion et de la mise en œuvre du commerce international autochtone.


L'enregistrement est disponible ici.


36 views0 comments

Commentaires


bottom of page